Le pétrole lybien et la mort

Publié le par whisperingsfalls

 

 

NOKE SIMON FRANCIS: LE MONDE ET SES CRAINTES

 

Rien ne semble plus arrêter les Européens. Les siècles de la plus ignoble traite qu'a connue le monde, les siècles d'impéralisme, de colonisation, et aujourd'hui les années de mondialisation n'ont vu que la mort des populations tiersmondistes, outrées et estomaqués devant une cupidité qui est allée se refigurant à profusion sans cesser jamais d'excroître ses propensions aux mensonges et à l'instrumentalisation.

Rien ne semble plus nous dire où tout ceci s'arrêtera. La dernière crise qu'a connue l'Occident et les Etats-unis a fait naître une nouvelle race de pilleurs et de brigands. Le Brigandage, opération obligé pour sortir de la crise, a habillé les postures nouvelles du politique mondiale. Bush Junior, l'inspirateur du mouvement, a inspiré à ses successeurs des pratiques de gestion des pouvoirs nationaux qui, outrepassant les limites définies des nations elles-mêmes, brise les lois territoriales pour s'évaporer dans les territoires mondiaux. Dans ces politiques à la mode, le pays ne suffit pas. D'ailleurs, les modèles japonais et chinois sont disséqués dans toutes les écoles hightec d'Occident et semblent préparer des alternatives possibles aux disfonctionnements internes des trajectoires politiques. On s'épanche sur des théories qui visent à maintenir des statu quo, publiquement on disserte sur les libertés pour perdre le monde dans l'embrouille et un imbroglio de contes et de mythes de la réalités à dormir debout.

La Raison est toute trouvée: les médias feront le reste. Les consciences tiersmondistes, avis légitimement prédéfini, ont trop à faire, à penser à se nourrir et à consommer les produits de la Publicité. Et Hop, Kadaffi, Babgo, Sadam Hussein, El Kaida, ne sont que ceux qui veulent faire reculer le monde dans son primitivisme. Il faut les éliminer.  Les T.P.I sont vite réunis et sous l'ombre des procès on refonde les pouvoirs et les privilèges qui viennent d'être bafoués. C'est tout, l'Occident, les Etats-Unis voient affluer chez les gains et les bénéfices de leur matracage intellectuel. C'est fini, ils recommencent la rengaine en s'assurant qu'au sein des nations unies ils détiennent par le véto, héritage séculaire, le droit d'emmerder le monde.

MERCI BEAUCOUP, PENSEZ A RAPPORTER CHEZ VOUS LE PETROLE DES LYBIENS ET NE MOURREZ PAS! 

Publié dans Culture et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article